Transcription modifiée de la conférence téléphonique ou de la présentation des résultats QRTEA 7-May-20 12:30 GMT


ENGLEWOOD 5 juin 2020 (Thomson StreetEvents) – Transcription modifiée de la conférence téléphonique ou de la présentation des résultats de Qurate Retail Inc Jeudi 7 mai 2020 à 12h30: 00 GMT

Qurate Retail, Inc. – Directeur de portefeuille et vice-président principal d'IR

* Gregory B. Maffei

Qurate Retail, Inc. – Président exécutif

* Jeffrey A. Davis

Qurate Retail Group, Inc. – Directeur financier

* Michael A. George

Qurate Retail, Inc. – Président, PDG et directeur

Evercore ISI Institutional Equities, Division de la recherche – MD et analyste en recherche fondamentale

D.A. Davidson & Co., Division de la recherche – MD et analyste de recherche principal

Mesdames et messieurs, merci de votre présence. Bienvenue à l'appel de Qurate Retail 2020 Q1 Earnings. (Instructions pour l'opérateur) Pour rappel, cette conférence est enregistrée le 7 mai.

J'aimerais maintenant confier la conférence à Courtnee Chun, chef de portefeuille et vice-présidente principale des relations avec les investisseurs. Allez-y.

Courtnee Alice Chun, Qurate Retail, Inc. – Chief Portfolio Officer & Senior VP of IR (2)

Je vous remercie. Avant de commencer, nous voudrions rappeler à tous que cet appel comprend certains énoncés prospectifs au sens de la Private Securities Litigation Reform Act de 1995. Les événements ou résultats réels pourraient différer considérablement en raison d'un certain nombre de risques et d'incertitudes, notamment ceux mentionnés dans les formulaires 10-K et 10-Q les plus récents déposés par notre société et QVC auprès de la SEC. Ces déclarations prospectives ne sont valables qu'à la date du présent appel, et Qurate Retail décline expressément toute obligation ou engagement de diffuser toute mise à jour ou révision de toute déclaration prospective contenue dans les présentes pour refléter tout changement dans les attentes de Qurate Retail à cet égard ou tout changement dans les événements, conditions ou circonstances sur lesquels se fonde une telle déclaration.

Lors de l'appel d'aujourd'hui, nous discuterons de certaines mesures financières non conformes aux PCGR, y compris l'OIBDA ajusté, la marge OIBDA ajustée, les flux de trésorerie disponibles et la devise constante. Des informations concernant les paramètres PCGR comparables, ainsi que les définitions et rapprochements requis, y compris les notes préliminaires et les annexes 1 à 3, peuvent être trouvées dans le communiqué de presse sur les résultats publié hier ou dans notre présentation des résultats, qui sont disponibles sur notre site Web.

Aujourd'hui, parlant de l'appel, nous avons le président-directeur général de Qurate Retail, Mike George; Le directeur financier de Qurate Retail Group, Jeff Davis; Président exécutif, Greg Maffei.

Veuillez noter que nous avons publié des diapositives pour accompagner la publication des résultats. Ces diapositives sont disponibles sur notre site Web.

Je vais maintenant passer l'appel à Mike George.

Michael A. George, Qurate Retail, Inc. – Président, PDG et directeur (3)

Merci, Courtnee, et bonjour à tous. Je tiens à vous remercier tous de vous être joints à nous aujourd'hui et je vous adresse mes meilleurs vœux pour la santé et la sécurité de chacun.

Je vais concentrer mes commentaires aujourd'hui sur la façon dont nous réagissons à la pandémie de COVID-19, les impacts que nous constatons actuellement dans l'entreprise, y compris les premières tendances au cours des premières semaines du deuxième trimestre et les défis et opportunités que nous anticipons à mesure que nous se déplacer dans l'année. Bien que nous ne discutions pas normalement des résultats de fin de trimestre, nous pensons qu'il est approprié de faire une exception aujourd'hui en raison du changement significatif des perspectives commerciales induit par COVID.

Notre double objectif tout au long de cette crise a été de protéger la sécurité et le bien-être des membres de notre équipe et d'être au service de nos clients en cette période extrêmement difficile. Nous sommes satisfaits de la réponse du client à ce jour et de l'engagement et de la détermination de notre équipe et de nos partenaires.

L'évolution de la pandémie a entraîné des changements importants dans nos résultats financiers, et il est préférable de considérer notre performance depuis le début de l'année sur 3 périodes distinctes. Jusqu'à fin février, nous avons connu un impact limité en raison de COVID, sauf à Zulily. Comme nous l'avions prévu lors de notre appel au quatrième trimestre, les ventes de Zulily ont fortement chuté alors qu'il n'a pas pu s'approvisionner après le verrouillage de la Chine début février. N'oubliez pas que le modèle Zulily détient un inventaire limité et possède une importante composante de livraison directe en Chine.

En mars, lorsque COVID a frappé l'Europe et les États-Unis, nous avons constaté une perturbation majeure de nos activités. Dans la plupart des marchés, nous avons enregistré une baisse importante des ventes dans les semaines qui ont immédiatement suivi la réponse accrue du gouvernement. Nous avons constaté une forte baisse au cours des deuxième et troisième semaines de mars dans nos entreprises américaines, QxH, Zulily et Cornerstone. Nous avons connu des impacts similaires sur nos marchés internationaux, mais le calendrier a varié de fin février en Italie à la première moitié de mars au Royaume-Uni et en Allemagne et à la mi-avril au Japon, suite à la déclaration d'une urgence nationale.

Nous avons également subi une pression importante sur les marges sur les produits alors que notre gamme d'activités est passée de produits de mode à marge plus élevée à des catégories de produits à faible marge. De plus, nous avons engagé des coûts supplémentaires en ajustant nos pratiques pour assurer la sécurité et le bien-être des membres de l'équipe. Depuis fin mars, après la perturbation initiale, nous avons assisté à un rebond des ventes alors que les consommateurs se sont adaptés aux nouveaux mandats de séjour à domicile, et nous avons ajusté notre marchandisage, notre programmation et notre marketing pour mieux répondre à ses besoins. Cependant, la pression sur les marges sur les produits due aux changements de composition des catégories s'est poursuivie et nous avons encouru de nouveaux coûts liés aux COVID, y compris une rémunération supplémentaire pour notre équipe; des normes de productivité réduites dans nos centres de traitement des commandes, ce qui entraîne également une augmentation des délais de traitement; et des réserves supplémentaires pour créances irrécouvrables, en partie en prévision de la détérioration de la situation économique.

Depuis le début de la crise COVID, nous nous concentrons sur 4 priorités clés: assurer la sécurité de nos équipes, adapter nos actions face aux consommateurs pour qu'elles soient pertinentes dans cet environnement, gérer nos coûts et notre bilan et soutenir nos communautés. Pour assurer la sécurité et le bien-être financier des membres de notre équipe, nous avons poursuivi une approche en trois volets.

Tout d'abord, nous avons autorisé et obligé tous les membres de l'équipe qui pouvaient travailler à domicile à le faire, en déplaçant plus de 10 000 membres d'équipe et représentants du service client dans le monde entier pour travailler à domicile.

Deuxièmement, pour tous les membres essentiels de l'équipe dont le travail doit être effectué sur place, qui est principalement notre centre de distribution et nos équipes de studio en direct, nous avons créé un environnement aussi sûr que possible, avec des opérations de studio en direct considérablement réduites, une distanciation sociale stricte, assouplissement des exigences de productivité dans nos centres de distribution, amélioration de l'assainissement et de nombreuses autres actions. Nous avons également offert une rémunération supplémentaire à tous les membres de l'équipe sur place en guise de reconnaissance pour leurs efforts et leur dévouement.

Et troisièmement, nous avons donné à tous les membres essentiels de l'équipe sur place le choix de rester chez eux indéfiniment sans pénalité, et nous avons fourni des options de rémunération partielle pour amortir l'impact financier.

Nous avons rapidement ajusté nos activités destinées aux consommateurs, modifiant pratiquement tout ce que nous faisions en ondes et en ligne pour être pertinent et significatif pour elle. L'ampleur et le rythme de ces changements témoignent à merveille de l'agilité de notre modèle, de la valeur des retours clients en temps réel et surtout du dévouement de notre équipe. Dans un instant, je partagerai plus de détails sur ces actions.

Nous gérons avec prudence – nous gérons avec prudence notre structure de coûts, en réduisant les dépenses en capital et en garantissant un bilan sain afin de nous préparer à tout ce qui pourrait arriver. Et enfin, nous nous engageons à soutenir nos communautés dans le monde entier avec l'engagement de 29 millions de dollars pour les secours COVID, y compris 19 millions de dollars en salaires et avantages sociaux d'urgence pour les membres de notre équipe et 10 millions de dollars pour les initiatives de soutien aux petites et micro-entreprises, un membre de l'équipe fonds de secours et soutien à une variété de programmes communautaires sur nos marchés mondiaux, y compris une importante initiative de collecte de fonds aux États-Unis pour Meals on Wheels et No Kid Hungry. Vous pouvez consulter les détails de ces initiatives dans notre communiqué du 23 avril.

Nous approfondissons maintenant nos efforts pour ajuster les activités destinées aux consommateurs. Notre objectif tout au long de cette crise a été d'engager le consommateur de manière significative pour elle. Nous savions qu'elle cherchait à rester socialement connectée au monde qui l'entourait, même lorsqu'elle était physiquement séparée. Nous avons cherché à lui parler d'une manière authentique, à la mettre dans nos maisons et nos vies de manière à créer des liens plus intimes et des expériences partagées et à modifier notre programmation, notre marchandisage et nos événements pour les produits et les histoires qui lui tiennent le plus à cœur. Nous ne savions pas si elle serait intéressée à acheter, mais nous savions que nous pourrions lui offrir un répit dans le sombre cycle de nouvelles de 24 heures. Nous voulons que ce soit sa place, son lieu de conseil, de divertissement et de communauté et une source de joie, d'espoir et d'inspiration. Nous avons rapidement évolué pour adapter le contenu à nos canaux en direct, en ligne et sociaux.

Dans HSN et nos activités QVC dans le monde, nous avons rapidement déplacé les produits que nous avons présentés à l'antenne pour refléter les fluctuations spectaculaires de l'intérêt et du comportement d'achat des clients. Nous avons déchiré la plupart de notre calendrier de programmation en direct et investi dans de nouveaux programmes qui parleraient du moment, comme Love Your Home with Rick! à QVC U.S., une mini-série en direct l'après-midi qui exploite des informations sur les catégories de tendances des nouveaux modes de visionnage, ce qui représente une augmentation notable du nombre d'écoutes télévisées en après-midi.

Nous avons également apporté des modifications importantes à notre marchandisage en ligne. QVC, HSN et Zulily ont tous rapidement organisé une liste de contrôle des articles essentiels à la maison, par exemple, en se concentrant sur les nouvelles catégories de tendances, y compris la maison, l'assainissement, la nourriture et le stockage, les outils commerciaux, les ressources techniques pour l'enseignement à distance et l'embellissement. Et nous nous sommes appuyés sur notre plateforme sociale avec une variété de programmes créatifs. La campagne #PostAtHome sur les réseaux sociaux de QVC propose à nos hôtes de diffuser en direct depuis leur domicile, d'engager de vraies conversations avec les téléspectateurs et les invités, des didacticiels, des recettes et, surtout, des moments de connexion, des moments d'inspiration. Nous avons mené des initiatives sociales similaires sur nos marchés internationaux, comme dans la campagne britannique #QVCAlwaysWithYou et à Cornerstone, Grandin Road #MakeYourDoorHappy, a inspiré les ménages à répandre la joie en partageant leurs portes d'entrée joliment décorées sur les médias sociaux.

Nous sommes très encouragés par la réponse des consommateurs à ces actions qui, selon nous, témoigne de la pertinence de nos marques, de la diversité de notre mix produits, de l'efficacité de nos plateformes pour atteindre les consommateurs et surtout, notamment de la puissance de notre communauté. Je vais partager quelques détails sur ce que nous avons vu, cependant, je voudrais mettre en garde que ces tendances ne doivent pas être considérées comme indicatives de ce que nous verrons au cours du deuxième trimestre ou du reste de l'année. Aucun de nous, aucun de nous ne peut prédire comment le comportement des consommateurs évoluera dans les semaines et les mois à venir, alors que l'économie commencera à rouvrir.

Maintenant, ces mesures se réfèrent à la période allant de fin mars lorsque nous avons vu nos ventes rebondir pour la première fois fin avril. Je commencerai par l'engagement du public, car nous commençons toujours par l'engagement sur toutes nos plateformes et marques, reflétant un consommateur au foyer qui passe plus de temps à regarder la télévision et plus de temps en ligne. Chez QxH, nous avons constaté une croissance impressionnante du nombre de foyers qui regardent chaque jour les réseaux de télévision QVC ou HSN, en hausse de plus de 10%.

Nous constatons également une croissance significative de la diffusion en direct. En fait, la visualisation de notre contenu en direct et original a augmenté de plus de 100% sur les plateformes sociales avec des programmes comme Coffee Talks avec David Venable qui attirent un large public. Et le trafic vers notre site Web est particulièrement fort, en hausse de plus de 30% avec des taux de croissance encore plus élevés de la part des non-clients. Et la portée sociale de QVC aux États-Unis a augmenté de plus de 75% en avril, l'engagement de plus de 50%.

Zulily connaît des augmentations similaires avec un trafic Web en hausse de près de 30%. Et les tendances d'engagement à travers nos marques Cornerstone et nos marchés internationaux sont également encourageantes. Cet engagement plus élevé se traduit à son tour par une croissance saine de notre clientèle. Nous constatons une augmentation du nombre total de clients actifs chez QxH, chez Zulily, dans toutes nos marques Cornerstone et sur tous nos marchés internationaux. La croissance des nouveaux clients et des clients réactivés est particulièrement encourageante, avec des gains dans chaque unité commerciale et chaque marché.

En regardant la montée en puissance de nouveaux clients chez QxH, par exemple, près des 2/3 de ces nouveaux clients nous parviennent de manière organique, reflet de la puissance de nos marques et de notre portée, et les 1/3 restants nous découvrent via des services payants commercialisation. Et le pourcentage de ces nouveaux clients qui effectuent un deuxième achat dans un délai de 14 ou 28 jours est comparable aux classes des années précédentes, un indicateur précoce mais fort que ces nouvelles classes peuvent avoir une valeur à vie similaire.

Compte tenu du succès que nous constatons l'ajout de nouveaux clients, couplé à la baisse des coûts de marketing, nous augmentons nos dépenses de marketing pour attirer plus de nouveaux clients et augmenter la rétention de ces nouveaux clients. Nous avons constaté une amélioration de l'efficacité sur tous les canaux de marketing, y compris les réseaux sociaux payants, ce qui nous donne une plate-forme puissante pour mettre en évidence notre expérience de magasinage unique et évolue rapidement pour convertir de nouveaux clients en clients à vie avec des campagnes qui établissent des relations en se concentrant sur ce qui nous rend uniques et les e-mails ciblés, le développement numérique par le reciblage et le pilotage de canaux sociaux et de formats d'annonces supplémentaires.

Ces niveaux élevés d'engagement et de forte croissance de la clientèle se traduisent par une croissance constante des ventes à QxH, sur tous les marchés internationaux, chez Zulily et dans chaque marque Cornerstone. Chez QxH et QVC International, le plus grand moteur de croissance est nos ventes hors antenne, reflétant un consommateur orienté numérique qui est très engagé avec nos propriétés en ligne. Cela est particulièrement vrai pour les nouveaux clients. Par exemple, chez QxH, ces nouveaux clients sont deux fois plus susceptibles d'acheter leur produit que nos clients existants. Et plus de 80% des nouveaux clients effectuent leur premier achat en ligne.

Nous sommes très encouragés par la croissance des ventes que nous constatons, mais nous connaissons également un changement de composition vers des catégories de maisons à marge plus faible. Cela est plus prononcé à QxH, en particulier à QVC, qui avait historiquement un mélange de mode relativement élevé. En conséquence, les marges sur les produits à QxH en avril ont baissé de 150 à 250 points de base par rapport à l'année précédente.

Maintenant que nous servons un large éventail de consommateurs aux États-Unis et dans le monde dans plusieurs entreprises de Frontgate avec un prix de vente moyen de plus de 120 $, chez Zulily avec un prix de vente inférieur à 20 $, nous avons une approche unique à partir de laquelle nous pouvons observer les consommateurs comportements à travers cette pandémie. Et nous voulions donner un aperçu des tendances des ventes que nous voyons dans cette période de fin mars à avril. Le consommateur, bien sûr, fait beaucoup plus de cuisine à la maison. Et en conséquence, QVC U.S. avait une demande culinaire de 8%, les ventes ont augmenté de près de 40% d'une année à l'autre. Et le Royaume-Uni et l'Italie sont en hausse de plus de 100%. Les ustensiles de cuisine Zulily sont également en forte hausse. La gastronomie est particulièrement forte sur tous les marchés, avec une hausse de QxH d'environ 90%.

En même temps, elle essaie de rester en forme et en bonne santé tout en étant coincée à la maison. Dans le domaine de la remise en forme, nous avons enregistré une forte croissance à travers QVC à l'échelle mondiale et HSN pour les équipements de fitness à domicile, y compris les vélos, les tapis roulants et les vélos elliptiques. En matière de bien-être, les vitamines et les suppléments ont également décollé à l'échelle mondiale. Elle veut être productive et sécurisée à la maison, et nous constatons une forte demande d'articles de bureau à domicile et d'articles pour la maison intelligente. Les ordinateurs portables, les tablettes, les imprimantes et les moniteurs sont la principale demande ici avec QVC à l'échelle mondiale, avec HSN et Zulily, tous voient la force. QVC et HSN constatent également une augmentation de la demande d'appareils d'appel vidéo, comme Echo Show d'Amazon et le portail Facebook, alors qu'elle explore de nouvelles façons de rester en contact avec sa famille et ses amis. Elle veut également trouver des moyens de se divertir et de divertir sa famille. Les familles jouent plus et fabriquent plus. Les arts et l'artisanat de Zulily ont augmenté de près de 200%, avec des puzzles particulièrement performants. Et chez QVC, dans le monde, et les jeux et l'audio HSN sont en forte hausse.

Elle entreprend des projets de décoration intérieure, alors qu'elle s'efforce de rendre les espaces dans lesquels elle passe plus de temps plus beaux et plus confortables. Le lit, la salle de bain, la salle à manger et la cuisine étaient solides dans Ballard Designs, et les meubles intérieurs ont augmenté à Grandin Road. La literie, la décoration et les basiques ont connu des gains à Garnet Hill, et nous le voyons également avec QVC. Pendant ce temps, le stockage et l'organisation à domicile étaient également solides avec QVC et HSN.

Sa cour ou son espace extérieur, qui sont son refuge en ce moment, nous voyons des plantes vivantes et des outils de jardin à travers QVC US et HSN croître de 65% en avril. La catégorie a également augmenté de plus de 70% en Allemagne et de plus de 100% au Royaume-Uni. Le Frontgate a également connu une forte croissance des jardinières et des accessoires de jardin. Les meubles d'extérieur, les parapluies et les coussins de remplacement fonctionnent également bien à Frontgate.

Si elle a une piscine, elle et sa famille vont y passer beaucoup plus de temps. Les jouets de piscine à Frontgate ont augmenté de plus de 100% et les jouets de piscine à Zulily sont également en hausse. Elle s'est également attachée à assurer la sécurité de sa famille et à rendre sa maison aussi hygiénique que possible. Zulily a vendu plus d'un million de couvre-visages non médicaux depuis le début de ses ventes début avril. Chez QVC, l'aspirateur en tissu désinfectant RAYCOP, le savon antibactérien hydratant pour les mains et les nettoyants pour téléphone UV se sont tous vendus rapidement, et nous travaillons à réapprovisionner ces articles. QVC dans le monde et HSN ont enregistré une augmentation des soins des sols et des purificateurs d'air. Aux États-Unis, nous avons enregistré de fortes ventes de purificateurs d'air Shark, iRobot et Dyson and Hunter. En Allemagne, la demande de produits d'entretien des sols Dyson a doublé en avril par rapport à l'année précédente.

En beauté, nous assistons à un virage vers les soins personnels, alors qu'elle s'intéresse moins aux cosmétiques de couleur en ce moment, elle veut maintenir son régime de soins de la peau et cherche également des produits de salon de coiffure à domicile. Les produits Bath & Body sont également en forte hausse. D'un autre côté, elle est beaucoup plus sélective dans ses achats de bijoux, vêtements et accessoires, et ces entreprises sont généralement en baisse dans notre entreprise.

Néanmoins, nous avons vu quelques points lumineux dans l'habillement, où elle a continué à s'intéresser aux vêtements de sport et de nuit, à travers QVC dans le monde, HSN, Zulily et Garnet Hills. Nous lançons 4 nouvelles marques de vêtements de sport et de sport décontracté à QVC U.S. et HSN au T2, et nous continuons de dominer l'inclusivité des tailles. Et la relance d'IMAN le mois dernier a été un grand succès chez HSN. Zulily a également profité de sa capacité à fournir une plate-forme aux vendeurs de vêtements et d'accessoires qui ont vu leur entreprise de brique et de mortier s'effriter. Ils continuent de présenter un certain nombre de nouvelles marques, y compris la maternité maternité prête à lancer cette fête des mères.

Je terminerai par quelques réflexions initiales et ce que nous prévoyons de voir au cours des prochains mois et de la réouverture progressive de l'économie. Bien qu'il existe de nombreux risques et défis potentiels à l'horizon, nous prévoyons également que l'adoption par les gens d'un mode de vie plus axé sur le numérique et au foyer se poursuivra pendant plusieurs mois et, dans une certaine mesure, il deviendra probablement la nouvelle norme. Notre objectif sera de capitaliser sur notre dynamique actuelle et de solides acquisitions de nouveaux clients pour mener et gagner dans cette nouvelle normalité.

En tant que leader de la télévision et du numérique, avec une gamme de produits large et diversifiée et un modèle commercial agile, nous pensons que nous sommes bien positionnés. Nous explorons les opportunités que l'environnement actuel crée pour s'appuyer sur les priorités stratégiques que j'ai partagées l'année dernière, d'une manière qui nous positionne bien pour l'avenir. Par exemple, pour poursuivre notre stratégie de conservation et de diversification des produits, nous nous sommes engagés avec un certain nombre de nouveaux fournisseurs désireux de trouver de nouvelles plateformes pour leurs produits, ce qui nous ouvre de nombreuses possibilités intéressantes. Et nous nous concentrons sur la poursuite de la recherche de nouvelles offres qui font appel à ce mode de vie au foyer émergeant. Nous avons travaillé dur pour être un bon partenaire pour nos fournisseurs, tandis que d'autres réduisent les commandes et nous pensons que cela nous sera utile à long terme.

Pour accroître la portée et la pertinence de la vidéo, nous allons rapidement pour tirer parti des niveaux élevés d'audience TV, par exemple, en élargissant considérablement notre présence marketing sur Amazon Fire et en faisant avancer les discussions avec les principaux partenaires virtuels MVPD pour le transport. Nous n'avons jamais eu autant de nouveaux visiteurs sur nos plateformes numériques, et nous allons donc rapidement sur une variété d'initiatives pour optimiser l'expérience du site tout en continuant avec des initiatives à plus long terme pour encourager la découverte numérique quotidienne.

Pour continuer à élargir notre communauté passionnée, nous nous concentrons sur l'augmentation de nos investissements dans le marketing alors que d'autres se retirent et apprennent des nouveaux clients que nous attirons comment nous pouvons les engager, et nous espérons les convertir en clients à vie.

Il est clair que COVID changera à jamais le paysage des consommateurs et de la concurrence. Nous pensons que nous serons parmi les gagnants. Ces détaillants qui sont axés sur le numérique et créent des expériences immersives et engageantes, ces détaillants qui ont une relation intime avec leurs clients fidèles, ces détaillants qui ont la gamme de produits et l'agilité de faire pivoter rapidement ce qui l'intéresse à tout moment donné, et ces détaillants qui bénéficier d'une grande solidité financière et de ressources, qui peuvent investir pour croître tout en résistant aux défis émergents.

Permettez-moi de terminer là où j'ai commencé avec une profonde gratitude envers les membres de notre équipe Qurate Retail et notre famille élargie de partenaires fournisseurs et d'invités. Ils ont réagi de la meilleure façon aux pires circonstances, se réunissant en équipe, se soutenant mutuellement, inspirant nos clients, réagissant à chaque nouveau développement avec agilité et résilience, et vivant nos principes tout au long. Je suis tellement fier de travailler avec eux tous les jours.

Et avec ça, je cède la parole à Jeff.

————————————————– ——————————

Jeffrey A. Davis, Qurate Retail Group, Inc. – Directeur financier (4)

————————————————– ——————————

Merci, Mike, et bonjour à tous. Comme Mike l'a mentionné, COVID a eu un impact notable sur chacun de nos secteurs d'activité. Notre chiffre d'affaires net pour le trimestre a baissé de 5% et a été impacté par environ 55 millions de dollars en raison des changements liés aux COVID dans les tendances des ventes, des perturbations de la chaîne d'approvisionnement, la fermeture de magasins de vente au détail et des capacités d'exécution limitées, ce qui a retardé les expéditions de commandes de clients jusqu'au T2.

L'OIBDA ajusté a diminué de 17%, en partie en raison des mesures que nous avons prises pour protéger les membres de notre équipe et nos fournisseurs et pour réagir rapidement à l'évolution des comportements des clients.

Pour le trimestre, COVID a affecté l'OIBDA ajusté d'environ 40 millions de dollars, principalement en raison de la baisse des tendances des ventes, de la baisse des marges sur les produits, de la hausse des frais de transport en raison des changements de catégorie dans le produit domestique, des ajustements de réserves pour créances irrécouvrables et des retours clients et des normes de productivité plus faibles dans nos centres de distribution. . J'élaborerai davantage au sein de chaque unité commerciale au fil de ma discussion.

Passons donc aux résultats de notre secteur d'activité, en commençant par QxH. Pour le trimestre, le chiffre d'affaires net est en baisse de 4% sur 3% de volumes unitaires en baisse et 1% de ASP en baisse. L'impact estimé de COVID sur les revenus était d'environ 20 millions de dollars. Cela s'explique par la combinaison du retard de livraison des commandes clients au T2, partiellement compensé par les nouvelles commandes clients en fin de trimestre.

À la diapositive 8 de notre présentation financière, vous verrez que nous avons aligné plus étroitement notre discussion sur l'OIBDA ajusté et ses facteurs contributifs au compte de résultat. L'OIBDA ajusté a baissé de 17% et la marge OBIDA ajustée de 260 points de base. Permettez-moi de fournir plus de détails sur ces facteurs contributifs.

Marge brute. La marge brute a baissé de 100 points de base. Premièrement, les marges sur les produits ont été relativement stables, avec une augmentation de la marge en janvier et février, largement compensée par la détérioration en mars, principalement du passage de la gamme de produits des catégories de mode à marge plus élevée aux catégories de maison à marge plus faible. Deuxièmement, la réalisation, qui comprend l'entrepôt et le fret, a eu une incidence défavorable de 125 points de base sur la marge brute, tirée par nos investissements dans l'optimisation du réseau et les taux de fret plus élevés en raison de l'augmentation générale des tarifs et de la pénétration accrue des navires de largage. Ces facteurs ont été partiellement contrebalancés par une obsolescence favorable des stocks de 30 points de base en raison de niveaux de stocks réduits.

Passage aux charges d'exploitation, qui sont stables en dollars, mais ont augmenté de 20 points de base en pourcentage du chiffre d'affaires, principalement en raison des vents contraires de la hausse des frais de carte de crédit et des commissions associées à certains contrats de distribution de télévision signés au T1 2019. Ces commissions de distribution étaient en partie contrebalancée par la baisse des commissions variables associée à une augmentation des ventes de donneurs d'ordre

Et enfin, SG&A. Les frais de vente, dépenses administratives et autres frais généraux ont augmenté de 140 points de base en pourcentage des revenus provenant d'une combinaison de frais administratifs, de créances irrécouvrables et de marketing. Les frais administratifs ont augmenté de 65 points de base en pourcentage du chiffre d'affaires, dont la moitié est liée à l'accumulation de la rémunération incitative et le reste reflète le désendettement des ventes et les services externes partiellement compensés par une baisse réduite.

Les créances douteuses ont augmenté de 50 points de base en pourcentage du chiffre d'affaires, dont 40 points de base sont liés à l'augmentation des réserves, car nous avons renforcé nos réserves ce trimestre pour refléter les changements des conditions économiques générales. Nous prévoyons encourir des niveaux élevés de créances irrécouvrables en raison du changement de notre clientèle et de notre gamme de produits que Mike avait mentionné. Nous avons géré l'exposition future aux imputations, nous surveillons étroitement les performances de paiement des clients et utilisons des filtres de filtrage des fraudes et des crédits. Enfin, le marketing a augmenté de 25 points de base en pourcentage du chiffre d'affaires, reflétant les performances du marketing pour acquérir de nouveaux clients. Cependant, nos dépenses marketing actuelles sont encore relativement modestes à moins de 1,5% du chiffre d'affaires net.

En résumé, nous estimons que COVID a eu un impact d'environ 25 millions de dollars sur l'OIBDA ajusté au T1, principalement en raison des changements dans la gamme de produits, des changements dans les tendances des ventes, des ajustements de réserves pour créances irrécouvrables et du retour client. Lors de notre dernier appel, nous avons indiqué que l'optimisation du réseau et d'autres améliorations du centre de distribution continueraient d'augmenter nos synergies et d'améliorer notre profil de marge au deuxième semestre 2020. Cependant, COVID retarde l'installation sur le nouveau système de gestion d'entrepôt et la réalisation des objectifs clés jalons associés à nos installations de Rocky Mount, en Caroline du Nord et en Ontario, en Californie. De plus, bien que pleinement fonctionnelle, notre nouvelle installation de Bethléem connaît actuellement une réduction du personnel au niveau des locataires et fonctionne sous des contraintes d'espacement social pour se conformer aux protocoles de sécurité COVID.

Nous nous attendons à ce que ces situations se poursuivent jusqu'à ce que les restrictions sur les déplacements et l'espacement social entre les membres de l'équipe et les sous-traitants soient levées.

Déménagement à QVC International. À taux de change constant, le chiffre d'affaires du trimestre est en légère baisse sur un volume unitaire en baisse de 4% et une progression de 3% en ASP. Cette performance reflète la vigueur continue au Japon, qui a été partiellement compensée par des baisses en Allemagne, au Royaume-Uni et en Italie. La progression de la performance du trimestre ressemble à celle de QxH, avec un spread de COVID à partir de février. Les baisses des vêtements, des accessoires et des bijoux ont été partiellement contrebalancées par des augmentations dans la maison.

COVID a eu une incidence sur les produits nets d'environ 13 millions de dollars, principalement en raison de la baisse de la demande. L'OIBDA ajusté a diminué de 3% et la marge ajustée de l'OIBDA a baissé de 40 points de base, principalement en raison d'une augmentation de 70 points de base du coût des ventes entraînée par des marges de produits plus faibles et une obsolescence des stocks défavorable. Cette obsolescence des stocks reflète un ajustement favorable des réserves l'année précédente. Et la combinaison de ces facteurs a été partiellement compensée par une réduction des frais de transport. À l'inverse, les marges de l'OIBDA ont été soutenues par 40 points de base en frais de vente, dépenses administratives et autres frais généraux moindres en raison de la baisse des frais administratifs liés à la France, qui a été clôturée en mars 2019. Nous estimons que le COVID a eu un impact sur l'OIBDA ajusté au T1 d'environ 8 millions de dollars, principalement en raison de la baisse de la demande et de l'impact sur l'offre, changements de marge et de mix et réserves pour créances irrécouvrables.

Déménagement à Zulily. Sur l'ensemble du trimestre, le chiffre d'affaires est en baisse de 20% sur un volume en baisse de 21% et une progression de 1% en ASP. Zulily a connu le premier impact COVID de la perturbation de sa chaîne d'approvisionnement en Chine début février. Bien que ces problèmes de chaîne d'approvisionnement soient en grande partie résolus – ont été en grande partie résolus même au début de mars, Zulily a connu une nouvelle érosion des ventes jusqu'en mars en raison de la baisse de la demande des consommateurs entraînée par COVID, en plus des pressions sous-jacentes dont nous avons discuté dans les appels précédents. . Cette situation a été exacerbée par la fermeture de nombreux fournisseurs nationaux qui a encore entravé le modèle d'inventaire limité de Zulily. Nous avons estimé que ces événements liés aux COVID ont réduit les ventes d'environ 9 millions de dollars. L'OIBDA ajusté a diminué de 15 millions de dollars et la marge ajustée de l'OIBDA a diminué de 370 points de base, principalement en raison d'une baisse de 160 points de base de la marge brute. Premièrement, de l'augmentation des coûts d'entreposage, de la reconnaissance des pratiques de paiement d'urgence et de la baisse de la productivité et de la baisse des présences; et deuxièmement, de marges de produits plus faibles.

L'OIBDA a en outre subi une pression de 210 points de base en frais de vente, dépenses administratives et autres imputable au désendettement des coûts fixes et à des dépenses supplémentaires pour désinfecter les centres de distribution et les immeubles de bureaux, partiellement compensées par une réduction des dépenses de marketing. Il y a eu un impact modeste – seulement modeste de l'OIBDA ajusté à partir de la perturbation de la chaîne d'approvisionnement en Chine.

Et enfin, les marques Cornerstone. Pour l'ensemble du trimestre, le chiffre d'affaires net a baissé de 5%. Avant le début de COVID, toutes les marques affichaient une croissance à l'exception de Garnet Hill, qui reflète un environnement de vêtements difficile. Les magasins Ballard Designs et Frontgate devaient fermer début mars et n'ont pas encore rouvert. Les revenus estimés ont été touchés par environ (13 millions de dollars) des changements liés à COVID dans la demande des clients et les fermetures de magasins. L'OIBDA ajusté pour la période a été une perte de 2 millions de dollars, reflétant un désendettement des coûts fixes et des coûts liés aux employés plus élevés, des dépenses de marketing plus élevées du fait de la comptabilisation des dépenses de la réduction du catalogue et une augmentation des dépenses numériques. Cela a été partiellement compensé par l'amélioration des marges sur les produits. Nous estimons que COVID a eu une incidence sur l'OIBDA d'environ 6 millions de dollars.

Passons aux dépenses en capital, aux flux de trésorerie disponibles et aux liquidités. Les dépenses en immobilisations se sont élevées à 45 millions de dollars pour le trimestre. Par mesure de précaution pour préserver les flux de trésorerie disponibles, nous avons pris des mesures pour réduire les dépenses en immobilisations non essentielles de 2020 de 30 millions de dollars à 50 millions de dollars.

QRI a généré 75 millions de dollars de flux de trésorerie disponibles au cours du trimestre. Nous définissons le flux de trésorerie disponible comme la trésorerie nette fournie par les activités d'exploitation moins la somme des dépenses en capital de l'entreprise, des dépenses pour les droits de distribution télévisuelle, des investissements dans des prêts et des investissements en coûts et en capitaux propres et des dividendes versés aux intérêts non contrôlants. Le cash flow libre a augmenté par rapport au T1 de l'année dernière, principalement en raison de la baisse des droits de distribution TV, de l'amélioration du fonds de roulement et de la réduction des CapEx.

Au 31 mars, nous avions 555 millions de dollars de trésorerie et équivalents de trésorerie et 2,4 milliards de dollars de capacité totale en vertu de la facilité de crédit renouvelable de QVC, dont 1,6 milliard de dollars sont disponibles conformément à notre seuil de covenant. This revolving credit facility matures in 2023. In February, QVC accessed the high-yield market and completed a registered debt offering for $575 million at 4.75% senior secured notes due in 2027. The proceeds were used to partially prepay existing indebtedness under its revolving credit facility. We are in compliance with all debt covenants as defined under QVC's restated revolving credit agreement and all other senior secured notes. And at March 31 of this year, our leverage ratio was 2.4x.

Our next scheduled maturity of senior secured notes is for $500 million, and it comes due in 2022. We anticipate repaying these notes with available cash on hand, free cash flow, borrowings under the revolving credit facility or refinancing in the public debt market. Finally, while we generally operate the business with a fixed cost structure of approximately 10%, our annual net revenue for QRG and fixed costs of less than 10% of annual net revenue at QxH, we are maintaining a disciplined approach to managing our costs in an uncertain environment and constructive — conservatively hiring, travel and spending practices.

In summary, as we navigate through an uncertain environment, we continue to track COVID effects closely and are mindful that an extended slowdown could create long-term effects. If any emerge, we will continue to address the issues with our agile approach, supported by our healthy balance sheet and liquidity position.

And now I'll turn it over to Greg.

————————————————– ——————————

Gregory B. Maffei, Qurate Retail, Inc. – Executive Chairman (5)

————————————————– ——————————

Thanks, Jeff. Let me start by also thanking Qurate's employees and management for their dedication and perseverance. In no small feat, they were able to adapt quickly to this new environment. It's been amazing to see the response from our customers in maintaining this connection. I'd like to reiterate a few points made by Mike and Jeff.

First, we feel very comfortable with our liquidity. This is a business that generates free cash flow. We have not drawn on our revolver in this quarter or since the COVID crisis began and, in fact, have paid down revolver. As was noted, we currently have a revolver of $2.4 billion of total capacity, of which $1.6 billion is available subject to our current covenant threshold. That covenant threshold is 3.5x, and we're currently at about 2.4x.

We did use cash to repurchase $49 million of MSI exchangeable bonds in the quarter, but we've since ceased repurchases of those bonds through the decrease in the share price of MSI and the change in interest deductibility under the CARES Act that will no longer be a use of capital. We plan to reduce CapEx spending from our budgeted amounts by $30 million to $50 million for the balance of this year, despite our confidence in our liquidity, prudent time to be conservative.

We are encouraged by the trends we've seen in the second quarter. As Mike noted, positive growth and engagement in customer accounts are translating into sales growth to date and excellent momentum. We appreciate your continued interest in Qurate Retail, and we hope you are all safe and sound.

And with that, operator, I'd like to open it up for questions.

================================================== ==============================

Questions et réponses

————————————————– ——————————

Operator (1)

————————————————– ——————————

(Operator Instructions) And we will take our question from Oliver Wintermantel from Evercore.

————————————————– ——————————

Oliver Wintermantel, Evercore ISI Institutional Equities, Research Division – MD & Fundamental Research Analyst (2)

————————————————– ——————————

Regarding the margin pressure that you've seen in the first quarter, could you maybe talk a little bit about what you expect in the second quarter from COVID-related margin pressures, how much of that will linger into the second quarter in regards to the margins or safety or precautions that you have taken? And the follow-up question was, glad you just mentioned the sales growth of quarter to date. Is that — does that mean sales are currently trading positive in the second quarter?

————————————————– ——————————

Michael A. George, Qurate Retail, Inc. – President, CEO & Director (3)

————————————————– ——————————

Thanks, Oli, for the question. I'll make a couple of comments on margins and sales growth, and then turn it over to Jeff. On the margin side, let me just comment on the product margin piece of it, and Jeff can cover the rest. I mentioned — we mentioned the downturn in product margins late in Q1, but a reminder that product margins were flat for the full quarter. And then in April, I mentioned about 150 to 250 basis point product margin erosion at QxH due to mix shift. I would say that range got kind of better from the beginning of April to today. So we were trending towards the higher end of that early in the month and have been trending down since then as we've taken actions to try to moderate that margin pressure.

I won't predict what it will be going forward, other than to say it's been trending in a better direction towards the lower end of that range. We also have somewhat easier comparisons in May and June because the fashion mix is not as high from a year ago, May, June as it was in April. So a little bit easier comparison, a little bit improving trend. But yes, we still expect aggregate product margin pressure due to this mix shift.

On sales growth, yes, we're seeing consistent positive sales growth. We've seen it every week since late March through to today. We've seen it in every business unit, every market, every brand, consistent positive sales growth.

Jeff, do you want to comment on the other aspects of the margin profile?

————————————————– ——————————

Jeffrey A. Davis, Qurate Retail Group, Inc. – CFO (4)

————————————————– ——————————

Absolument. So in addition to the product margin, if you will, one of the headwinds that we had as a result of that shift from some of fashion categories into the home categories drop ship penetration was much higher on some of those categories. So that was a headwind for us. The other elements, and that will be continued going into Q2 to the extent that we have that same type of mix of our overall categories. The other component that unfortunately we're experiencing in our warehouses from a fulfillment basis is, as a result of having the social spacing and reduced sort of productivity, as a result of some of our attendance levels, that is also creating some pressures for us with respect to this inefficiency in productivity in the — in those facilities.

But the one thing that you'll notice in the presentation that we do, we show that fulfillment was about 125 basis points a headwind for us. And about half of that was as a result of fulfillment and about half of that was as a result of — I'm sorry, half of that was freight, and then half of it was from warehouse. The challenges that we will have going forward also as it relates to our execution of our network optimization, we had talked about where in the — we were expecting to continue to hit our milestones to get through some opportunities to help reduce some of the pressure we would have on our product margins, if you will. And it would help us from some freight and pack factor. As a result of having the delays in that network optimization and in installation of the warehouse management, well, we believe that we're going to be — from a timing perspective, we're going to be delayed, and we're not going to have some of that improvement going into the second quarter that we were anticipating.

————————————————– ——————————

Oliver Wintermantel, Evercore ISI Institutional Equities, Research Division – MD & Fundamental Research Analyst (5)

————————————————– ——————————

Je l'ai. So just to summarize, the sales are trending positive, but margins are maybe a little bit better than in the first quarter, but not positive?

————————————————– ——————————

Jeffrey A. Davis, Qurate Retail Group, Inc. – CFO (6)

————————————————– ——————————

Oui. The margins would be trending — I think what Mike was indicating is that in the second — in the latter part of the quarter — first quarter, we saw some significant headwind with our product margins as a result of the mix — product mix. That — well, we still have the product mix impact, we were improving that product mix margin as we're coming through the early part of the April, and we would continue to work towards that as we move through the quarter.

————————————————– ——————————

Operator (7)

————————————————– ——————————

We will now take our next question from Heather Balsky, Bank of America.

————————————————– ——————————

Heather Nicole Balsky, BofA Merrill Lynch, Research Division – VP (8)

————————————————– ——————————

I was just wondering on the sales front. First, could you put some perspective, especially for QxH, I guess, how positive your overall sales are trending for the business through April? And then also, you talked about investing in marketing to help retain some of these new customers you're attracting. Can you talk a little bit more about what else you're doing to ensure that the customers and engagement that you're seeing right now that you can sustain that and/or sustain part of that?

————————————————– ——————————

Michael A. George, Qurate Retail, Inc. – President, CEO & Director (9)

————————————————– ——————————

Heather, thanks for the question. No, we're not going to put specific numbers around the sales trends just because it's a handful of weeks and a long way to go in the quarter. But I would characterize it as very solid positive sales growth. And again, we're encouraged by the consistency of the growth, meaning we've seen it every week since late March. We've seen it across new customers, reactivated customers, occasional customers and core customers. We've seen it across a range of home categories, electronic categories, beauty categories. The only place we're not seeing it is in apparel, accessories and jewelry. So I'd characterize it as consistent, broad-based sales growth.

In terms of the customer engagement, I would say we're highly encouraged to see growth in every tranche of customers with really accelerated growth in the new and reactivated customers. So as I mentioned in my comments, we're doing a lot to engage all customers, and particularly, those new and reactivated customers through e-marketing programs, through retargeting marketing, through continued investment in social marketing, all the places where we know she is, to continue to speak to her, to continue to demonstrate a range of our product offerings, welcome kits that help sort of introduce her to the story, financial incentives for second purchases.

So I would say a very broad approach based on her behavior to target how we would (defer) to continue that behavior. We are really encouraged given the increase in new customers we're seeing, we naturally expect it up but on average, the quality of those new customers would kick down, even if the absolute numbers are strong. But at least our early metrics of quality are suggesting that it's every bit sort of same predicted lifetime value as earlier classes because we get a pretty good window on — customers' lifetime quality is — like, her repeat rate in the first 14 days she's with us, and the first 28 days she's with us are pretty good indicators of lifetime quality. And so for the weeks of new customers where we do measure either a 14-day or a 28-day repeat rate, we're seeing same or better performance than we've historically seen. So we think we're attracting a good quality customer. We're actively engaging her to try to secure that and make sure she keeps coming back to us.

And the final point, I guess I would make, what we feel good about is just we know there's actually a long lag time in a normal environment from kind of experiencing QVC for the first time on TV, let's say, or through a paid marketing program and then actually making a purchase. So the fact that we are seeing so many new viewers and occasional viewers spending time watching our programming, some of which is obviously translating into immediate sales, just the visibility of all our platforms, the engagement across all those platforms is just at a different level. And we think that is, in and of itself, a value because we know that when we can get people to engage with us, they become lifetime customers. And so I think this is a special moment where our team has done an amazing job telling our story in a thoughtful way, on air, online. We're seeing that engagement. I think that will help sustain some of the sales momentum we're currently seeing.

————————————————– ——————————

Operator (10)

————————————————– ——————————

Ladies and gentlemen, we will now take our next question from Edward Yruma from KeyBanc.

————————————————– ——————————

Edward James Yruma, KeyBanc Capital Markets Inc., Research Division – MD & Senior Research Analyst (11)

————————————————– ——————————

I guess just a two-parter. First, on the bad debt, are you starting to see behaviors within Easy Pay that underpin your change in bad debt assumption? Are you seeing kind of delinquency or higher charge-offs? And then two, I know apparel has been a mix shift away. Other retailers have taken inventory impairment, I guess, I know you said that I think your inventory obsolescence, which are actually going down. Just kind of walk us through the quality of inventory that you have on the balance sheet?

————————————————– ——————————

Jeffrey A. Davis, Qurate Retail Group, Inc. – CFO (12)

————————————————– ——————————

Mike, do you want me…

————————————————– ——————————

Michael A. George, Qurate Retail, Inc. – President, CEO & Director (13)

————————————————– ——————————

Jeff, do you want to take that?

————————————————– ——————————

Jeffrey A. Davis, Qurate Retail Group, Inc. – CFO (14)

————————————————– ——————————

Oui. Absolument. So let me start off with bad debt. From a bad debt perspective, we have not seen a deterioration in the quality of customer payments as of yet. But we do know that the combination of purchases when they are more concentrated in to some of the home categories, over time, they have a higher level of default rate as well as the longevity of the customer. So if you have a customer who is a new customer versus one that's reactivated or has been with you longer. That newer customer is one, many times, that has the higher charge-off experience. With a combination of new customers and these new customers, especially buying their first purchases in some of those higher categories — some of those categories, in which we had a higher deterioration where we thought it was prudent to start reflecting that — on how we think about our reserves going forward.

As it relates to inventory, our inventory levels are actually down year-over-year. And we've been working very diligently to try and adjust receipts where — where we could — as we're really going through this process. We did increase our obsolescence in reserve a little bit as a result of some of the shifting we're seeing in categories. But for the most part, the 30 basis point improvement in overall obsolescence where gradually that has reduced the inventory net of that adjustment that we made for the category shift that we're seeing in some of the heavier inventory that we think we might need to ultimately liquidate — not liquidate but essentially move to higher spot pricing later in the quarter.

————————————————– ——————————

Michael A. George, Qurate Retail, Inc. – President, CEO & Director (15)

————————————————– ——————————

I'd add one other comment on inventory. And so as Jeff said, we're pleased with the position we're in, with inventory down over prior year, overall healthy inventory. But we've made a strategic calculation to generally reduce the amount of receipt we would have in the fashion categories in the fall given the COVID situation, but not to eliminate them.

And so one of the things that also gives us encouragement about sustaining the sales momentum is that most retailers have canceled most fall orders, and we'll be trying to take a big backlog to spring/summer merchandise and move it through their system. We'll be having fresh orders, new items, and a new concept, new products in the fall and holiday time period that I think will be really differentiated from what will be broadly available at retail. So there's a little bit of a risk in that, I think we don't get all the sales we think we can get. But we feel good that we struck the right balance of keep the inventories clean and also have fresh receipts, so that we'll be relevant for the customer in the fall.

————————————————– ——————————

Operator (16)

————————————————– ——————————

We will now take our next question from Thomas Forte from D.A. Davidson.

————————————————– ——————————

Thomas Ferris Forte, D.A. Davidson & Co., Research Division – MD & Senior Research Analyst (17)

————————————————– ——————————

Génial. So Mike and team, I'm glad to hear that everyone is well, and it sounds like you're doing a wonderful job navigating just in a very challenging environment. So the question I had for you, Mike, is I wanted to know if you could tell me the financial mindset of your U.S. and international customer. I know historically, things that have affected it have been home values and stock market levels. Just wondering what your thoughts are today?

————————————————– ——————————

Michael A. George, Qurate Retail, Inc. – President, CEO & Director (18)

————————————————– ——————————

Tom, appreciate your comments. We've been — we've certainly been encouraged by the spending pattern we've seen. I'm not sure how to exactly link that through her financial mindset. Certainly, in the surveys we do, she is concerned about the economy, as you would expect. You're right that she's typically most sensitive to housing values and stock market values, both of which have probably held up better in recent days than maybe we would have expected a month or so ago.

What we're encouraged by in her behavior is that she's investing in her home right now, and we see really strong performance across every Cornerstone brand and those sort of — our highest-income customers, along with high performance across (Q&H). But I think she's still okay. She's willing to make investments to make her home life more comfortable for herself and her family.

Clearly, she's not going to be buying apparel right now or buying much less of it. So that's not a priority to her. But for those things that are priority for her, for making her home life better at this current moment, is clearly investing in product, investing in quality, and there's no sort of trade down phenomenon that we're seeing. So I think for now, while we certainly have concerns about this tough environment we're in, at least in the way she's engaging with us. I think she's doing — she's surprisingly resilient, I guess it's how I would characterize it.

————————————————– ——————————

Operator (19)

————————————————– ——————————

Ladies and gentlemen, we will now take our last question from Jason Bazinet.

————————————————– ——————————

Jason Boisvert Bazinet, Citigroup Inc, Research Division – MD, Global Head of EMT & Analyst (20)

————————————————– ——————————

Just had a question for Mr. George. If you had to offer up a hypothesis for the main driver of the top line improvement between the quarter and what you're seeing quarter-to-date, what would that be?

————————————————– ——————————

Michael A. George, Qurate Retail, Inc. – President, CEO & Director (21)

————————————————– ——————————

I think — Jason, thanks for the question. To me, it is a combination of we know we have a consumer who is home and is much more engaged in viewing TV, much more engaged in spending time online. And so the power of our platform is to be present for her. And again, we're seeing a lot of new viewers and new consumers and move traffic to our website. So it's not just our existing customers. So I just think the fact that we have very powerful platforms with broad reach, both TV platforms and online platforms, say that at this moment in time when she's engaged in that universe, we are there, and we're there in a big way, and we're there in a really differentiated way. And we've always believed that if you get a consumer to spend a little bit of time engaging with us, she'll start to spend a lot of time engaging with us, and you have a sort of a reinforcing positive effect.

And so I think we're seeing that. That then coupled with for a much higher level of engagement and taking purchases for her home. And I would say if there's a story of Qurate sales pressure, especially at (Q&H) over the last couple of years, it's been that we benefited from a fairly strong fashion cycle and a tougher home cycle. The fashion cycle then moderated over the last year, but we didn't see the home side pickup. And that was really what caused that kind of couple of percent points decline over the last year. If you had to oversimplify a historic growth with fashion and beauty got softened, home didn't rebound.

Now we're in a mode where the customer is thinking much differently about her home and now she wants to invest in that home. And we have a wonderful array of products for her home across all of our business units. And now that she's much more focused on that aspect, I think we're benefiting from that. So you then try to fast forward, again, none of us can predict the future of this pandemic, but just the fact that so many people have been exposed to our ecosystem that might not have been exposed to it in a normal time, the fact that some aspects of this digital lifestyle will certainly continue. The fact that some aspects of the stay-at-home lifestyle and appetite for investment in the home will likely continue, I think we can be strong beneficiaries of both of those trends.

And I believe that's the last call. So thank you, everyone, for your interest and support at this really tough time. We appreciate it. I hope you all stay safe and well. Merci beaucoup.

————————————————– ——————————

Operator (22)

————————————————– ——————————

Ladies and gentlemen, that will conclude today's conference call. Thank you for your participation. Vous pouvez maintenant vous déconnecter.


CLIQUEZ ICI POUR DEMANDER CONSEILS A NOS EXPERT EN INVESTISSEMENT

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *