SEC approuve les modifications proposées relatives à la réglementation des conseillers en vote | BakerHostetler


La Securities and Exchange Commission (SEC) a approuvé dans un vote 3-1 les réformes du cabinet de conseil en vote proposées depuis longtemps 5 novembre 2019. Les modifications finales des règles adoptées ont été modifiées par rapport à la proposition initiale en réponse aux commentaires. Plus particulièrement, les règles finales n’obligent pas les sociétés de conseil en vote à fournir aux sociétés la possibilité de prévisualiser et de fournir des commentaires sur les recommandations de vote d’un conseiller en vote avant leur émission aux clients du conseiller, comme initialement proposé.

Les réformes comprennent:

  • Modifier les exemptions aux règles de sollicitation de procurations invoquées par les conseillers en vote.
  • Conseils supplémentaires concernant l’utilisation et le recours des conseillers en placement par les conseillers en vote par rapport à leurs responsabilités en matière de vote par procuration.

Dans sa publication initiale, la SEC a déclaré que les modifications proposées aux règles visent «à garantir que les investisseurs qui utilisent les conseils de vote par procuration reçoivent des informations plus précises, transparentes et complètes sur lesquelles prendre des décisions de vote.

Entre autres choses, la réglementation:

  • Codifie que les avis de vote par procuration constituent une sollicitation.
  • Nécessite une divulgation de conflit d'intérêts substantiel.
  • Fournit la divulgation préalable ou simultanée des conseils de vote aux entreprises et aux clients des conseillers en vote et permet aux clients d'accéder à la réponse de la société à ces conseils avant de voter.
  • Illustre par des exemples les circonstances dans lesquelles les conseils de vote par procuration peuvent être trompeurs en vertu de l'article 14a-9

Parallèlement aux modifications apportées aux règles, la commission a également publié des directives supplémentaires aux conseillers en placement sur les responsabilités en matière de vote par procuration.

Cette action tant attendue de la SEC conclut plus d'une décennie de discussions sur un sujet très controversé qui change finalement la nature des communications publiques avec les actionnaires. La SEC estime que les changements proposés encourageront un engagement constructif entre les actionnaires à long terme et les émetteurs et aideront à prévenir l'utilisation abusive du processus de proposition d'actionnaire.

Les modifications entreront en vigueur 60 jours après leur publication dans le Registre fédéral, mais la conformité des conseillers en vote couverts en vertu des nouvelles modifications de la règle 14a-2 (b) (9) n'est pas requise avant le 1er décembre 2021. Les directives supplémentaires prennent effet dès leur publication dans le Registre fédéral.


CLIQUEZ ICI POUR DEMANDER CONSEILS A NOS EXPERT EN INVESTISSEMENT

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *