Le record de Gatland ajoute du “ piquant '' à la tournée des Lions pour l'ex-Springbok Habana


L'ancien ailier sud-africain Bryan Habana, un élément clé de l'équipe de Springbok qui a remporté une victoire passionnante contre les Lions britanniques et irlandais en 2009, a déclaré que la tournée de l'année prochaine aurait un avantage supplémentaire en raison du record impressionnant de Warren Gatland à la barre. du côté invitation.

Gatland prend la tête des Lions dans 13 mois après avoir mené les tournées vers des victoires sur l'Australie en 2013 et un match nul en Nouvelle-Zélande quatre ans plus tard.

"Cela va être énorme. Douze ans plus tard, nous sommes dans une position privilégiée en tant qu'Afrique du Sud alors que nous y revenons non seulement en tant que champions du monde comme en 1997 et 2009, mais nous y entrons en tant que champions de la série précédente", a déclaré Habana. AFP dans une interview.

"Ce qui va ajouter une quantité incroyable de piquant à cette tournée spécifique, à part le fait que l'Afrique du Sud soit championne du monde, c'est que Warren Gatland se bat pour être le premier entraîneur des Lions à ne pas avoir perdu de série dans les trois pays de l'hémisphère sud. », a ajouté Habana, qui a contribué au lancement de l'application MatchKit depuis la fin de sa carrière de joueur.

Habana, qui a marqué un essai sensationnel lors du deuxième test alors que les Springboks remportaient la série 2-1 en 2009, a déclaré que la visite des Lions à la nation arc-en-ciel était bien plus que le sport sur le terrain malgré le calendrier de l'année prochaine plus court de deux matchs. que le précédent en Afrique du Sud.

"Je sais qu'en 2009, les Lions ont fait un travail incroyable dans les townships en Afrique du Sud pour redonner, en donnant, non seulement des vêtements et des équipements, mais aussi la construction de terrains et des sessions de formation avec des personnes défavorisées", a-t-il déclaré.

"C'est une tournée de huit semaines qui a été réduite à six ou sept maintenant, c'est cette expérience dans sa totalité que le rugby n'a pas."

– 'Difficile' pour Du Toit –

Les détenteurs du trophée Webb Ellis auront probablement l'attaquant lâche et joueur mondial de l'année Pieter-Steph Du Toit et le talonneur Malcolm Marx disponibles pour le trio de matchs qui se dérouleront à Johannesburg et au Cap.

La paire était au centre de la controverse le mois dernier alors que le rugby en Afrique du Sud donnait à ses joueurs la possibilité de rechercher des contrats à l'étranger après avoir imposé une réduction de salaire pouvant atteindre 43% en raison de la pandémie de coronavirus.

Marx a choisi de signer pour les Kubota Spears au Japon plutôt que de renouveler son contrat pour le garder dans la franchise de Johannesburg, les Lions.

Du Toit a accepté de rester avec les Stormers dans la province de l'Ouest malgré une offre annoncée de 3,95 millions d'euros (4,44 millions de dollars) sur trois ans du club français de Montpellier.

Habana, qui a quitté les Bulls pour les Stormers en 2009 avant cinq saisons avec Toulon, sympathisait avec les deux.

"Il est difficile pour n'importe quel joueur d'être dans une position comme celle-là. D'abord et avant tout, vous allez être jugé sur la décision que vous prendrez", a déclaré Habana.

"Peu de joueurs de haut niveau ont pris la décision de partir à l'étranger et le nom de Pieter-Steph a été jeté un peu partout et vous espérez qu'à un moment donné, il sera en mesure de maximiser les opportunités qui sont à la fois financières et commerciales.

"Je pense que c'est un joueur de qualité suffisante pour tirer une grande valeur de sa capacité à jouer au rugby dans quelques années avec les Lions l'année prochaine, ce qui sera le poteau vers lequel il s'est orienté pour décider où aller", a-t-il ajouté.


CLIQUEZ ICI POUR DEMANDER CONSEILS A NOS EXPERT EN COMPTABILITE

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *