Superbe pleine lune de neige se lève au-dessus de la mer dans le Kent, Royaume-Uni


Initiative de journalisme local

SaskTel lance 15 autres tours cellulaires, en regardant l'Internet par satellite

Regina– SaskTel continue de déployer son expansion des tours cellulaires rurales dans les régions peu peuplées de la Saskatchewan rurale, avec l'annonce le 2 mars de l'activation de 15 nouvelles tours de macrocellules supplémentaires. Ces tours supplémentaires apportent le service sans fil 4G LTE aux régions rurales auparavant mal desservies de la province. Vous seriez pardonné si vous deviez rechercher certains de ces lieux sur une carte. La liste des nouveaux emplacements avec des tours à proximité comprend Burnham, à l'est de Swift Current; Clayridge, au nord-est de Whitewood; Crescent Lake, à l'est de Melville; Duncairn, au sud-ouest de Swift Current; Le lac Filion, à l'est de Debden; Frenchman Butte, au nord-ouest de Paradise Hill; Great Deer, à l'ouest de Hepburn; Keppel, à l'ouest de Perdue; Kessock, à l'est de Yorkton; Centre principal, au nord-ouest de Morse; Meacham – Est, au nord-est de Colonsay; Murphy Creek, au sud-ouest de Nipawin; Parkerview, au sud-ouest de Theodore; Sokal, au nord-ouest de Wakaw; et Worcester, au nord de Weyburn. Greg Jacobs, directeur des communications chez SaskTel, a déclaré qu'à la fin de l'été, SaskTel disposera d'environ 1 000 tours de téléphonie cellulaire, au total, dans toute la province. Plus de 700 d'entre eux sont ou seront situés dans les régions rurales de la province. «Notre gouvernement comprend à quel point les services de communication sont devenus importants dans le monde moderne, en particulier dans les régions rurales et éloignées», a déclaré Don Morgan, ministre responsable de SaskTel dans un communiqué. «Grâce à l'initiative Wireless Saskatchewan et grâce aux efforts de SaskTel, nous augmentons le niveau de connectivité dans les régions rurales et éloignées de la province afin que nos résidents soient mieux équipés pour rivaliser et réussir dans le monde moderne.» «Comme l'illustre un rapport récent du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC), la Saskatchewan possède déjà la meilleure couverture sans fil de l'Ouest canadien, avec plus de 99% de la population et 98% des principales routes et autoroutes. couvert par le service sans fil LTE », a déclaré Doug Burnett, président et chef de la direction de SaskTel. «Et, avec l'ajout de ces nouvelles tours, la couverture sans fil en Saskatchewan s'améliore encore.» Ces tours font partie de la phase finale de l'initiative Wireless Saskatchewan, qui verra SaskTel investir plus de 70 millions de dollars pour construire 74 tours de macrocellules dans les régions rurales de la province. SaskTel prévoit que toutes les tours cellulaires qui seront construites dans le cadre de l'initiative Wireless Saskatchewan seront achevées au début de l'été 2021. Burnett a ajouté: «Nous sommes fermement résolus à être les meilleurs pour connecter la population de la Saskatchewan, et c'est cet engagement. cela nous pousse à continuer d'investir dans nos réseaux afin que nos clients aient accès aux services dont ils ont besoin pour rester en contact avec ce qui compte le plus pour eux de presque partout dans la province. Amélioration des vitesses de la fibre optique De plus, le service Internet par fibre optique de SaskTel, connu sous le nom d’infiNET, a connu des mises à niveau substantielles dans la plupart de ses plans à la fin du mois de février. Alors que le niveau le plus élevé, infiNET 300, qui correspond à des vitesses de téléchargement de 300 mégabits par seconde (Mbps), a vu sa vitesse de téléchargement rester la même, sa vitesse de téléchargement a été augmentée à 150 Mbps. Le niveau intermédiaire a enregistré les gains les plus importants, en particulier en ce qui concerne les vitesses de téléchargement. Anciennement appelé infiNET 80, avec des vitesses de téléchargement de 80 Mbps, l'infiNET 150 nouvellement baptisé a été porté à 150 Mbps, doublant presque son ancienne vitesse. Ce même plan a vu ses vitesses de téléchargement quintupler, de 15 Mbps à 75 Mbps. Les plans de niveau inférieur ont également connu des mises à niveau importantes, et tous pour le même niveau de prix qu'auparavant. Interrogé à ce sujet, Jacobs a déclaré qu'une nouvelle mise à niveau de vitesses plus élevées était envisagée. «C'est quelque chose que nous examinons et nous prévoyons de mettre à niveau les vitesses haut de gamme de notre réseau fibre sur infiNET. Nous planifions et faisons en sorte que cela se fasse en 2021. Pour le moment, je n'ai pas de calendrier exact à partager, mais c'est certainement quelque chose qui s'en vient. «La beauté du réseau de fibre est qu'en réalité, avec les technologies qui existent aujourd'hui, nous ne faisons qu'effleurer la surface avec les capacités de ce que nous pouvons faire avec la fibre. Nous espérons pouvoir améliorer continuellement le niveau de vitesse que nous pouvons offrir sur la fibre, car les technologies de support requises pour ce réseau commencent à rattraper la capacité de ce brin de fibre réel. » Internet par satellite Plusieurs entreprises dans le monde commencent à développer un service Internet par satellite en utilisant des milliers de petits satellites en orbite terrestre basse (LEO). Le plus connu est Starlink, dirigé par Elon Musk, qui dirige également Tesla et SpaceX. Il teste actuellement son service en version bêta, et des gens de la Saskatchewan s'y inscrivent. Les réseaux satellitaires plus anciens reposaient sur des satellites sur des orbites géosynchrones, à 35 786 kilomètres au-dessus de l'équateur. En raison des restrictions de vitesse de la lumière et de la distance, la bande passante est faible et la latence est élevée, ce qui entraîne des connexions Internet lentes. Parce que les constellations de satellites LEO sont tellement plus proches de la Terre, à 550 kilomètres, et utilisent des milliers de satellites, cela signifie que les constellations LEO peuvent presque rivaliser avec les vitesses de connexion et la latence des réseaux câblés et à fibre optique. Lorsqu'on lui a demandé si les améliorations apportées à infiNET répondaient à l'introduction de Starlink, Jacobs a déclaré qu'infiNET est actuellement disponible dans 16 centres urbains et sera finalement déployé dans un total de 40. Il a souligné que Starlink est davantage une solution pour les gens qui vivent dans des fermes, des superficies et dans de petites collectivités, où l'installation de la fibre optique n'a pas beaucoup de sens sur le plan financier. Il a fait remarquer que la société canadienne Télésat est en train de développer son propre réseau LEO qui fait à peu près la même chose que Starlink. Le service de Télésat est connu sous le nom de «Lightspeed». «Ils prévoient de mettre en place essentiellement un réseau maillé de satellites en orbite terrestre basse pour offrir une large bande plus rapide et meilleure. Maintenant, la différence entre Starlink et Télésat est que, d'après ce que nous savons aujourd'hui, Starlink s'en prend au marché de détail. Ils s'en prennent beaucoup au fermier, à lui-même, à la personne qui possède la superficie ou à la petite communauté de hameau. Ils cherchent à être cette solution de bout en bout, par rapport à Télésat. Il s’agit plutôt d’un modèle de vente en gros. Donc, ils pourraient travailler avec quelque chose comme une SaskTel ou un autre fournisseur de communications. D'autres entreprises revendent leur produit. » SaskTel travaille-t-elle avec Télésat? Jacobs a répondu: «Nous les avons contactés et nous avons des conversations continues avec eux. Il n'y a encore rien d'imminent. Ils n'ont pas encore lancé de produit. Nous nous attendons à ce qu'ils aient des conversations exploratoires avec un certain nombre d'entreprises et de fournisseurs partout au pays, selon les solutions. Mais au-delà de cela, en ce qui concerne la technologie des satellites LEO, nous la surveillons de près et nous étudierons les possibilités d'utiliser cette technologie pour améliorer le haut débit dans les régions rurales de la Saskatchewan si nous le pouvons. «S'il y a une opportunité de partenariat avec l'un de ces fournisseurs LEO qui a du sens, à la fois pour nous et pour eux, c'est quelque chose que nous explorerions», a-t-il déclaré, soulignant que Starlink est toujours en phase de test bêta. De plus, lorsque ces réseaux commencent à voir un grand nombre de clients, cela peut affecter la bande passante dont les clients individuels pourront réellement profiter. Pour le Wi-Fi, par exemple, lorsque vous avez beaucoup d'utilisateurs sur le même réseau, cela ralentit pour tout le monde. Il a ajouté que SaskTel cherche à améliorer son service Internet sans fil fixe Fusion à relativement court terme. Brian Zinchuk, journaliste de l'Initiative de journalisme local, Estevan Mercury


CLIQUEZ ICI POUR DEMANDER CONSEILS A NOS EXPERT EN COMPTABILITE

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *